Comment faire greve quand on en a pas le droit – Un chemin de fer prive en Thailande?

Il suffit de tomber malade tous ensemble!

Si vous etes un employe Thai et devez survivre en Thailande, vous etes conscient que l’etat vous autorise 2 jours de conges maladie sans justificatif.
Vous savez aussi que ce meme etat vous interdit de faire greve.

Je ne me pretend pas un expert du droit du travail Thailandais. Aussi, l’etat n’interdit sans doute pas “directement” de faire greve, mais la Thailande et le gouvernement Thailandais etant ce qu’il est, on connait la poigne avec laquelle ce genre de probleme serait vite resolu.

Afin de contourner le probleme, c’est a dire enoncer clairement l’etat de greve et se faire taper dessus, cette semaine les employes de la “State Railway of Thailand” (SRT) se sont tous fait porter pale, immobilisant ainsi une grande partie du pays.

C’est ainsi que meme dans un Etat de non-droit, on trouve toujours un moyen de se faire entendre!

Il s’averait finalement que le probleme a la source de cette greve etait la crainte par les employes de la SRT que cette derniere serait privatisee.
Il s’agissait en fait seulement d’autoriser des societes privees de transporter des biens par chemin de fer, selont les autorites.

J’aimerais tout de meme savoir ou se situe l’arnaque parce que quand on y pense:
Autoriser des societes ferroviaire d’utiliser les chemins de fer c’est autoriser des nouvelles societes de chemins de fers, d’ou concurrence (tant mieux)?
Ou bien est-ce transporter des biens de sources privees avec le materiel existant via la SRT et, a priori ca existe deja.
Conclusion: Il y a quelque chose qui cloche.

J’ai l’impression moi que les employes avaient tout interet de montrer leur mecontentement mais que ce pretexte du gouvernement Thai n’est qu’un moyen de ne pas perdre la face devant un plan qui ne passera pas facilement.

Sans doute dans un etat plus developpe et plus transparent il ne serait pas bon d’avoir une societe ferroviaire privee, mais en Thailande, ca correspond a l’apport de fonds pour renouveller des chemins de fer et des locomotives obsoletes.
Etant dans un environnement ou l’etat est corrompu a souhait, seul la notion d’un benefice au bout de l’investissement permettrait a la Thailande d’acceder enfin a une infrastructure ferroviaire digne de ses ambitions.

Imaginez pouvoir aller de bangkok a Ayutthaya en juste 30 minutes au lieu des 2 heures 30 habituelles…

Circuler plus vite cela voudrait dire pouvoir travailler plus loin. Les villes dans les provinces avoisinante pourraient se developper plus facilement.
Je suis pour un rail neuf et prive en Thailande.

About these ads

6 Comments

Filed under Je survis a Bangkok

6 responses to “Comment faire greve quand on en a pas le droit – Un chemin de fer prive en Thailande?

  1. Morris

    L’exemple de la privatisation du réseau ferroviaire anglais, pays démontre tout le contraire de votre raisonnement. Vous pensez vraiment que la notion de bénéfice est compatible avec celle de développement dans un pays comme la Thaïlande?

  2. Yeti

    Privatisation en Thailande ça veut dire en général : un mec avec les bonnes connections achète la société pour pas cher, ne fait aucun investissement, vide les caisses, met la société en faillite, le gouvernement rachète.
    Bilan : quelques uns se font beaucoup de fric, les autres perdent beaucoup…

  3. @Morris> Il n’y a que l’argent qui raisonne dans les esprits ici. L’interet du publique passe apres. Le risque que Yeti decrit est bien reel, mais il peut aussi y avoir un investissement intelligent. Comment savoir?

    @ Yeti>Ton raisonement generalise beaucoup je trouve. Donne moi une initiative gouvernementale qui a fait progresser le pays. Suvarnabhumi peut etre? J’ai moi l’impression que les solutions les moins pire (et je dis pas les meilleures solutions) sont toujours des projets sponsorises par la famille royale. Ensuite le prive, ensuite le gouvernement.

    @tous les 2> Essayons donc d’imaginer la meilleure solution:
    1) L’etat actuel sous le gouvernement-> Un rail empirique.
    2) Privatisation-> Gros danger de detournement de fonds sans amelioration.
    3) Corruption dans tous les cas.

    Nous avons les bases du probleme. Il ne reste plus qu’a construire!

  4. Yeti

    Hmm, donnes-moi une privatisation en Thaïlande qui a apporté quelque chose de positif? (ça va être difficile il n’y a pas eu tant de privatisation que ça ;) )

    D’accord dans certains secteurs les sociétés privées ont fait nettement mieux que ce que n’aurait certainement fait l’état (internet, téléphones portables). Mais il s’agit de secteurs à forte rentabilité potentielle.

    Le train en Thaïlande, est soumis à une concurrence importante, celle des bus et lignes aériennes à bas coût. Pour obtenir ce que tu aimerais, à savoir des trains sûrs et rapides, il faudrait un investissement énorme, qui ne serait probablement pas rentable. Donc seul le gouvernement pourrait réaliser un tel investissement…

    Quand aux projets sponsorisés par la famille royale, il y aurait beaucoup à en dire. Pour connaitre quelqu’un ayant été impliqué dans certains de ces projets, l’efficacité n’est pas meilleure que pour les projets gouvernementaux, et la corruption tout aussi présente. Pourquoi se fatiguer et se gêner alors qu’aucune critique de ces projets ne peut sortir, et que les agences anti-corruption n’y mettent pas leur nez ?

  5. Morris

    Les infrastructures d’un pays sont des investissements énormes que seul l’état peut assumer. Le problème c’est la corruption qui gangrène ce genre de projet, mais c’est le propre de régimes dictatoriaux ou totalitaires. Un exemple. Au Chili le réseau ferroviaire a été abandonné pendant les longues années de dictature. Aujourd’hui le gouvernement a décider de reprendre ce réseau en main avec l’aide d’une entreprise privée… espagnole! il en va de même pour le téléphone qui est lui aussi sponsorisé par la très ibérique telefonica!! Donc tout peut arriver, mais avant, la société Thaïlandaise va devoir faire un peu le ménage dans sa vie politique…

  6. @Yeti> Tu jettes une lumiere neuve sur ces projets.
    Je suis a peu pret sur que tu as raison. Ca coule de source…

    @Morris> Tu as aussi raison…

    Conclusion du debat:

    Le train en Thailande, c’est pas demain…

    A bientot

    Nico

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s