Travailler au milieu des t-shirts rouges

Depuis ce week end, les t-shirts rouges ont decides de se concentrer en plein centre commercial de Bangkok.

Comme la chance populaire est generalement avec moi, je me retrouve donc en plein coeur de Bangkok, avec un ocean de t-shirts rouges qui s’etalent depuis en dessous de la station Siam, a rachadamri, dans la rue Henry Dunant (tout au bout il y a le snake farm, excellente attraction, en passant). et jusqu’a la station de skytrain Silom, pour simplifier: Nous sommes a present au milieu.

Certains bureaux ont fermes leurs portes pour eviter des risques inutiles mais certaines societes, malgre l’obligation de porter un ordinateur portable tous les jours pour justement les situations de crises, continue encore et toujours a resister a l’envahisseur. A en juger par le nombre de personne entrant au bureau le matin j’estime a 1/3 des effectifs le nombre de personne entrant dans la tour.

Tous les jours, je descend les escaliers du sky train, j’emprunte la route car le trottoir est maintenant occupe par les tshirts rouges. La, on peut voir des BBQ cuisinant des  brochettes de porcs, des hamacs fabriques par une dame en recyclant les bouteilles d’eau permets a certains le luxe de se suspendre pour dormir. J’ai vu quelque t-shirts rouges mefiant essayer la creation hier apres midi suspectant que le hamac improvise ne supporterait pas un homme adulte.

Il y a aussi des tapis poses sur la route, les gens dorment ou ils peuvent et le bruit constant des orateurs dans les enormes haut parleurs qui quadrillent l’endroit.

Au dessus de la realite de la rue plane la crainte d’une fin sanglante. Une mise en scene due aux idees tranchees d’une part et d’autre de la societe thai.

D’un cote, un ras le bol populaire de la corruption, de la justice double poid et aussi une double election d’un gouvernement populaire doublement renversee par d’abord un coup d’etat en 2006 et une dissolution du parti en 2008…

Face a ce ras le bol, les actions de 2006 et 2008 emanent eux d’un ras le bol du Bangkok intellectuel et informes qui voyait en Thaksin (le ministre en 2006), un homme corrompu vendant son pays a l’etranger au plus offrant, ayant des conflits d’interets majeurs et cherchant a changer la constitution pour devenir president a vie…

Il est de plus plus certain que l’ampleur de cette manifestation depasse le simple spectre de Thaksin et du president Abhisit qui sont les figures de prou du gouvernement et du mouvement rouge. Si ces derniers devait disparaitre, rien ne changerait car le gouvernement et le mouvement rouge sont organises au dela de ces personnes.

L’armee elle meme est tellement divise qu’on parle maintenant de soldats verts loyaux au gouvernement, typiquement les soldats de carrieres entraines par les US, la marine royale et les forces aeriennes. Il y a les soldats melon d’eau car ils sont verts dehors et rouges dedans. On sait que la police est rouge de facon notoire.

Dans mon quotidien, je vais travailler maintenant tous les jours avec la connaissance que des armes d’assauts ont ete caches autour du centre ville, que des tireurs d’elites sont places sur les toits, que le gouvernement a places ses elements les plus loyaux pour proteger l’autre centre commercial, Silom.

Lorsqu’on decrit cette situation, on ne peut pas cacher les faits, on ne peut pas rendre les mots plus doux. Mais on peut dire ce qu’on ressent.

Je vis en Thailande depuis 6 ans. J’ai vu la situation se degrader lentement, je comprend les retranchements de chaqu’un, mai je sais aussi la misere des gens du nord de la Thailande.

Les uns diront qu’ils sont manipules par des politiciens peu scrupuleux, d’autres diront qu’il faut resoudre les problemes par les urnes et pas sur la route. Mais voila, ils ont perdus foi dans leur pays et dans leur systeme. Resoudre par les urnes? Ils ont essayes, 2 fois. A Bangkok dans les journaux on ne resume le probleme que par le volume d’argent perdu par les entreprises affectes. C’est un parametre certain mais personne n’a encore cherche a comprendre les raisons qui poussent ces gens a suivre aveuglement un groupe de leader vereux. A tort, on leur enleve l’esprit critique. A en croire les gens de Bangkok, ils ne savent pas juger. Je pense que bien au contraire, ils savent juger. Ils savent que Bangkok s’en fout.

Moi, comme tous les expatries a bangkok, je crains effectivement pour l’economie, je crains pour mon boulot et le sort de Bangkok dans le court terme. Mais je pense que mon sort au quotidien on encore mon boulot est bien petit par rapport au sacrifice que le peuple thailandais est pret a endurer. Ils sont la sachant qu’ils risquent le plus grand sacrifice, celui de leur vie, comme 25 d’entre eux l’ont deja subit pour defendre leurs idees.

About these ads

3 Comments

Filed under Thailande

3 responses to “Travailler au milieu des t-shirts rouges

  1. Jean

    “pour proteger l’autre centre commercial, Silom”

    Euh, ils protegent juste patpong/saladaeng la, et c’est plutot le super lupanard des sex tourists qu’un centre commercial

    Sinon, super bien écrit le temoignage! :)

  2. Merci Jean.

    Beaucoup de mes collegues anglo saxons sont pro gouvernement et fondamentalement anti rouges et j’ai l’impression en les ecoutant que c’est simplement parce que ca derange leur quotidien. Ce qui me derange a mon tour.

    Ayant une vision exterieure a tout cela, il apparait clairement que les uns et les autres ont a la fois raison et tort!

    Toutefois les medias controles par l’etat ne laissent pas beaucoup d’espace a l’expression de ces manifestants.

    Je suis fondamentalement contre la facon dont les leaders menent les tshirts rouge, mais je suis pour ceux que les tshirts rouges espere de ce conflit. Et je suis bien evidement contre un retour de Thaksin.

  3. Tout à fait d’accord avec vous.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s