Ces petites choses qui font la differences

Ce qui fait une culture, ce n’est pas que la langue, la religion ou la politique. C’est aussi ces petites habitudes adoptée par toutes la population qui nous surprend parfois. je vais essayé dans cet exercice perilleux de dresser une liste non exaustive (ya pas un ‘h’ quelque part ?) de ces choses qui changent.

– L’odeur. On m’a dit que Bombay sent mauvais. Les villes d’Europe sont plutôt neutre. Bangkok a une odeur. Mais ca ne sent pas mauvais. Une amie retournée à Paris m’a avouée que cette odeur lui manquait…

– Les glaçons et la paille. Il n’y a pas une boisson qui n’aie pas droit au glaçon. A moins de demandé un café chaud. Mais la façon de distribuer le glaçon ici est: Rempli à ras bord ! La paille (pipette pour les mauriciens) est indisociable. Jus de fruit frais avec glaçon passé au mixer (naamsom yen pan), café latte yen (yen = frappé), café expresso yen, Ice tea ! Je ne parle pas de Lipton Ice tea, mais bien du thé infusé au lait avec des glaçons dans un verre à ras bord. Enfin bref, le Thaï passe le plus clair de son temps à essayer de se rafraichir.

– Pas de petit déjeuner. Les Thaïs ne prennent pas de petit déjeuner. Pas comme nous l’entendons… Le matin ce ne sera pas cornflakes, yaourt, tartines et confitures. Ils mangeront un solide bol de nouille, un poisson grillé au BBQ acheté au marchand ambulant du coin, des légumes. Pour moi c’est l’horreur. L’odeur d’un poisson grillé à 9:00 le matin ou d’un bol de nouilles me renverse l’estomac.

– Pas de balcon utilisable. Les Thaïs essayent par tous les moyens de se protéger du soleil et bronzer n’est pas une mode ici. Etre joli c’est être blanc. Donc un balcon serait le dernier endroit ou passer son temps. Ici le balcon ne sert qu’a ranger le bloc énorme qui sert à la climatisation. Et accessoirement à mettre quelque palmiers pour faire joli.

– Les Thaïs n’invitent pas à la maison. Ils font les anniverssaires, les dîner et tout le reste dans un restaurant. N’essayez pas d’inviter des thaïs à la maison ce sera un flop total. Ils diront “oui, avec plaisir” Pour ne pas décevoir… mais ne viendront pas.

Il y a encore beaucoup de choses, mais ca prendra un post entier à en parler.

1 Comment

Filed under Je survis a Bangkok

One response to “Ces petites choses qui font la differences

  1. Pingback: Punjabi Ringtones

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s