Prendre un taxi II

Aujourd’hui,

après une journée de dure labeur avec Avelino, j’ai décidé d’emmmener ce dernier sur le parcours classique intitulé : “Je découvre Bangkok grace à Nicolas”

Rendez vous fût donné au Amari Watergate. De là nous prenons un taxi pour Saphan Taksin qui est la destination finale. Ensuite nous marcherons un peu jusqu’au State tower pour voir le mouvement dans la rue parce que la rue est assez intéressante en elle même.

Mais voilà, le taxi que nous avons prit… est une burne fini! Irratrapable. Excusez moi les termes, mais en dépit de toutes les explications les plus précises possibles, en dépit de mon superbe accent Thaï et mon savoir faire dans le parler Thaï (Suffisant pour me transporter), nous nous sommes perdus comme jamais encore ça m’est arrivé !!!

Non seulement je parlais Thaï, mais en plus nous avons obtenu la traduction écrite en Thaï du staff de l’hotel. D’ailleur quand je lui demande s’il sait ou ca se trouve il me répond avec une assurance très rare : ‘rhu rhu’. Ce qui veut dire :’savoir savoir’. Fort de tout ces atouts, nous avons roulé dans une direction qui au début me paraît bizarre. Mais je suis vite à la fois rassuré et embêté par l’apparation de la station de sky train ‘Surasak’… Et c’est la que le taximan se pose des questions. On l’entend marmonner devant, et à la fin il se garre et il demande ou c’est.

Vous entendez çà ?! On lui a dit State tower, on lui a dit a coté de Saphan Taksin (rien qu’avec ca personne ne se trompe), et il arrive à se tromper. On fait une sorte de grand carré et au bout du compte ou on va ? A Thanon wittayu la rue parralèlle à la mienne. On est sur Sathorn. En gros ca veut dire que nous allons exactement dans le sens opposé car depuis chez moi il suffti d’aller tout droit.

On fait demi tour. Et là… Au lieu de s’arrêter à Saphan Taksin… Il passe dessus !!! Mais qu’est ce qu’il croit ? J’ai pas dit de l’autre coté du fleuve!

Pas grave. je respire un bon coup. Avelino est à la fois amusé et embêté. Et on fait demi tour. A la fin, sans même le faire par exprès, il fini par nous déposé exactement devant le state tower. Au bout d’un moment, il se perdait tellement que j’ai fini par négocier le prix de la course avec lui. 60 baht et pas plus. Il arrête son compteur et il approuve.

state tower, sirocco, vue magnifique. On descend prendre un taxi pour Lat Phrao cette fois. Tout se passe comme une fleur. Tom ka gaï, porc with lemongrass, Avelino s’étrangle avec le porc au limon trop fort pour lui.

pub : Le porc au limon c’est plus fort que toi.

Aller on rentre. On prend un taxi et je lui dis d’aller au Amari Watergate. Il me dit que ‘oui pas de problème’. Et ou est-ce que le taxi va ? Exactement a l’opposé une fois de plus au Amari Atrium. Sur la même route, mais juste beaucoup de kilomètres plus loin. Et m*

On refait demi tour et hop on y est enfin. Galère !!! C’était exaspérant même moi je serais meilleur taxi que ces 2 là. Pourquoi ? Parce que j’écoute mes clients. Ici, on écoute peine et on assume. Sans compter cette mauvaise habitude de dire ‘oui’ sans comprendre. Avelino en a été témoin à ses frais.

Enfin. Au moins ca me permet de raconté encore des bêtises sur mon blog pour la grande joie des jeunes de 7 à 77 ans.

A ceux qui ont le courage de lire toutes ces lignes, merci.

1 Comment

Filed under Je survis a Bangkok

One response to “Prendre un taxi II

  1. Leave to it Ms Lohan

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s