La clepes thai

Non non ce n’est pas une faute d’orthographe. En Asie on dit Clepes.

Quel fut pas notre surprise a Chiang Rai de tomber sur un marchand de clepes dont la preparation demande moulte huile, dexterite et lait condense.

Cette clepes ci, avec celle que je vous presente ce soir sont les 2 types de clepes que l’ont peut voir en Thailande. La premiere est plutot degoulinante et grasse (mais c’est ma favorite). La 2nde est plutot seche et on choisi ce qu’on veut mettre dessus.

En sortant du bureau ce soir j’ai trouve cette marchande de clepes qui n’etait pas la il y a de cela pas si longtemps.
on sait que l’on se trouve face a un stand de clepes quand on trouve des petits pots de couleurs comme ceci. Au bat du stand on peut lire (si on sait lire thai comme moi):

“crepesnipun”. Et je dois constater une faute (en tout cas je vais m’en assurer demain) car Japonais se dit en Thai “Yiipun” et non “Nipun” or le gros bidule avec un accent machin dessus c’est bien un n et l’accent un i. Donc nous avons a faire a des “clepes japonaises”. Encore plus bas on peut lire “1 seul 20 baht”
Stand de clepes

De plus mes references culturelles etant ce qu’elle sont je sais la vision qu’ont les thais de la clepes et c’est celle des Japonais. J’en veux pour preuve ce recit de Claire au Japon que je viens de decouvrir en cherchant des photos de crepes Japonaise.

Doree et bien garnie.

Sauf que voila en Thailande on fait avec les moyen du bord et on ajuste le gout des crepes avec des saveur comme pate de piments, tamarin ou encore durian.

Moi perso j’ai choisi juste l’extrait de sirop d’ananas plus simplement appele ananas ou pour mieux dire “sapparot”.

fabriquation de clepes

Si on a su choisir ses ingredients sans trop s’aventurer c’est un doux moment dans les tribulations d’un touriste de passage en Thailande🙂

11 Comments

Filed under Je survis a Bangkok

11 responses to “La clepes thai

  1. C’est drĂ´le, ce matin j’ai vu une annonce sur Mosquito, un restaurant ThaĂŻ cherchait un breton pour faire des crĂŞpes bretonnes mais adaptĂ©es au gĂ´ut ThaĂŻ. PrĂ©sentĂ©e ainsi, l’annonce Ă©tait drĂ´le. En te lisant, elle me le semble moins.

  2. GĂ©

    Cela me rappelle la tante Yoyo a qui j’avais montrĂ© comment faire une pate a crĂ©pe, apres cinq ou six, elle s’est lassĂ© et versĂ© le contenu du bol dans la poĂŞle et cela a donnĂ© le resultat que l’on voit sur la photo de Claire. En fait les Japonais redecouvre Une espĂ©ce de tarte , la crĂ©pe est tres subtil. Depuis la pate il y a plein de truc pour la rendre plus lĂ©gĂ©re. Moi j’adore ajoutter du rhum et des blancs d’oeufs battus en neige, une heure avant.Ce que l’on met a l’interieur devient une affaire personnel.
    Personellement j’adore les pots de couleur devant la “clĂ©piere” .Mot a breveter

  3. Merci pour le clin d’oeil !
    J’ai essayĂ© de mettre un rĂ©trolien moi aussi… je ne sais pas si ça a marchĂ© !

  4. @francois> Les thais sont extrements intolerants sur leurs gouts et tout ce qui ne goute pas comme la Thailande n’est pas bon. Bien sur je generalise. Il ya des exceptions.

    @Ge> Ce sont les pots de couleurs qui m’ont effectivement attire🙂

    @Clea>Non je ne vois pas de trackback. As tu pris le lien de trackback qui s’affiche au dessus des commentaires?

  5. Yeti

    Je confirme : les vendeurs de crepes (les seches) disent avoir importé ça du Japon.
    Par contre les crèpes dégoulinantes et grasses (et vachement bonnes) sont en fait des rotis, spécialités malaisiennes et indonésiennes (récupération des nan de la cuisine indienne). Très bon au petit déjeuner avec un thé au lait (comme en malaisie) ou en dessert avec plein de chocolat liquide dessus.

  6. @Yeti> Etant mauricien j’attribus au roti d’autres proprietes physique et culinaire. Mes roti a moi sont bien moins elastique et se mange avec du curry des gros poids et c’est vachement bon. Par contre au vue du coup de main pour la fabriquation de la dite crepes, on devrait trouver un autre nom parce que bon c’est pas vraiment une crepe non plus… Disons roti-thai.

  7. Ma non Nico! Elle a bien ecrit “Yiipun” la veudeuse! Le “gros bidule”, il se prononce bien “y” s’il est en debut de syllabe, et “n” seulement s’il est en fin de syllabe ;o) Ah les subtilites de l’ecriture thaie!
    Quant a “1 yaang”, ca veut dire “un seul accompagnement, 10 bahts; 2, 20 bahts, etc…
    Ce qui fait que si tu craques pour la “clepe” pate de piment-durian, bah tu seras bon pour 20 bahts! Enfin quand un tel assortiment est si appetissant, on compte plus hein! hum….

  8. Amandine je veux bien prendre des cours de Thai avec toi et tes amies…

  9. Pingback: Morceaux choisis « Blog de beton

  10. isouki

    Si , c’est une faute d’orthographe cela s’écrit crĂŞpe mais les “r”en Asie ce prononce “l “c’est donc une très grosse faute d’orthographe tu t’es mal renseigner .

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s