Networking night – Ou comment rencontrer des gens.

Hier soir je suis alle a une soiree networking organisee par la chambre economique Americaine en Thailande.

Comment on atterri la? Ben il suffit d’aller faire du velo…

En fait quand on se met a survivre a Bangkok, il faut bien evidement se creer un cercle de connaissance au minimum et d’amis si affinitee. C’est en principe pas calcule et on se fait des amis au fil des rencontre. Le probleme c’est qu’il faut leur tomber dessus les gens…

Donc il y a des soirees networking. Je dois avouer que quand j’etais arrive je me suis dit au depart que c’etait une tres mauvaise idee. Je vais certainement me prendre des douches froides. Je connais personne… Ben ouais c’est bien le probleme. Quand on va pour rencontrer des gens forcement on connait personne.

Donc au debut j’etait debout comme un piquet dans un coin du bar (c’etait dans ma rue. Il fallait bien faire l’effort d’y aller) et j’esperais fortement tomber sur quelqu’un que je connaitrais ce qui me permettrait au moins de taper la causette.

Mais ce que je ne savais pas c’etait la facilite deconcertante qu’on les americains de se presenter et donc de se mettre a discuter avec des gens.

Le principe est simple:

Une personne est appuyee a un bar. Une 2nde personne s’approche pour demander un verre. Personne ne se connait. L’une des 2 va se lancer.
A:(prenant son verre sur le bar) Bonjour. Je suis A. Je travail pour la societe X.

B: Bonjour A. Je suis B. Je travail pour Y. Tu viens d’ou?

A: Je viens de C. Et toi?

B: Moi je viens de D.

Et voila. A partir de la ca va discuter bien sur business, hobbies. Et qu’est ce qui t’a emmene ici. Depuis combien de temps tu es la etc… etc… Les questions/reponses bateau.

Bien sur quand on y va il faut emmener un grand nombre de carte de visite. Le but etant d’en recuperer et d’en donner un maximum.

Dans cette facon de faire quasi standardisee, il n’y a plus le probleme de “Mais qu’est ce que je vais bien pouvoir lui raconter “. La partie genante quand on ne se connait et ou on ne sait pas trop quoi dire est reglee par la partie presentation simple et efficace. Puis le reste vient naturellement.

Ces soirees sont organisees tous les mois et il suffit de s’enregistrer sur le site de la Chambre de Commerce Americaine en Thailande. L’entree est gratuite et les boissons moins cheres pour les personnes enregistrees. A force de les frequenter on finit par rencontrer un peu les meme personne et a renforcer les liens etablies au depart.

8 Comments

Filed under Je survis a Bangkok

8 responses to “Networking night – Ou comment rencontrer des gens.

  1. Yeti

    Ce genre de rencontres est surtout importante pour avoir un réseau de professionnels travaillant en Thailande qui peuvent être utiles si un jour tu recherche du travail ou des partenaires.
    Pour des amis, je ne suis pas sur, mais pourquoi pas…

  2. Je n’osais pas le dire…

  3. Pas d’accord avec vous. N’oublions pas que 80% des couples se forment sur les lieux de travail et dans les activités associatives. On n’a depuis longtemps remarqué que travailler ensemble sur un problème rapprochait les personnes, même si leurs points de vus sont contraires.
    Même si ce n’est pas la finalité de telles rencontres, quel peut être le pourcentage de personne s’y rendant dans ce but?
    A+

  4. Les technologies évoluent mais finalement les méthodes pour rencontrer, discuter avec des personnes hors des réseaux professionnels et de copains des copains restent les mêmes.

    Il y a 20-25 ans de cela j’étais “cibiste” (version pirate ou “licence free” du radio-amateur, c’est selon les avis) et un hobby commun m’a donné l’occasion de rencontrer des personnes venant d’horizon aussi variés que divers. Certains sont devenus des amis, d’autres de bons copains et un petit nombre a définitivement été classé dans la catégorie “espèce de…”.

    Aujourd’hui, Internet offre des options identiques avec 1 grand avantage : les voisins peuvent enfin regarder “questions pour un champion” sans être dérangés, même si le crépitement de la radio me manque un peu😉

    Lorsque l’on arrive dans une mégalopole telle que Bangkok tous les moyens sont bons pour rencontrer des gens, même si je ne suis pas vraiement un fan du “business networking” ainsi que les plans “welcoooooome-howareyouuuuu-whereyoucomefrom” qui me rappelent mes délicieuses voisines. Ceci dit, l’important c’est de ne pas se prendre la tête, d’éviter les idées pré-conçues et de se prêter au jeu avec bonne humeur.

    p.s. Nico je rentre lundi après-midi et j’espère que tu es toujours partant pour une mousse un de ces quatres.

  5. @Cedric> Toujours partant pour une mousse mais il faut pas le dire a ma copine… Sinon c’est ma fete.

  6. Je tenterai ça je pense, ça m’a l’air assez intéressant, ne serait-ce que par curiosité j’aimerai bien voir comment ça se passe. On va voir. :o)

  7. un tres bon article, je pense que cela va m’aider merci !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s