Monthly Archives: July 2007

Le mot Japonais du jour

Le premier qui me dit comment on prononce les caracteres Japonais ci dessous ainsi que sa traduction en francais, aura droit a un pot de gelee de goyave des Vergers de Labourdonnais (produit mauricien de qualite). Ca remplace a merveille le pot de nutella quand, comme moi, vous etes un expat sous alimente en nutella. Notez que le pot en question me manquera beaucoup. C’est dire tout l’honneur que je ferais au gagnant!

Le mot Japonais est le suivant: 美徳

C’est du kanji. J’allais quand meme pas le mettre en hiragana! Notez que le dictionnaire et les outils en ligne sont autorises. Il s’agit de trouver le premier : )

Important: Vinalys et Marc sont interdit de jouer, compte tenu de leurs caracteres proche (environ 1,5 metre et 7 metres respectivement) de moi.

edit: Le mot que nous recherchions etait bien la vertue. Elle se prononce “bitoku” en Japonais.

A mediter donc.

18 Comments

Filed under Potin

Je survis a Chiang Mai – Episode 2

2eme jour de survis a Chiang Mai.

J’ai decide de me poser du cote du Night Bazaar afin d’etre pres de tout. Il y a le night bazaar, un starbuck, mais aussi les restaurants sympa le long de la riviere telle que le riverside restaurant/bar.

Probleme: Il y a aussi vraiment trop de touristes.Comment ca j’en suis un aussi?! Je concois, mais ce n’est pas une raison pour faire comme tout le monde non plus…

Le hic avec les coins touristiques, c’est le harcelement des tuk tuk et taxi qui voient en vous un porte monnaie sans fond.

Aujourd’hui, je suis alle dans un coin autrement plus calme et plus thai de Chiang Mai, qui reste toutefois tres classe. C’est la rue Nimanhaemin. Au soi 9, il y a wawee cafe, un starbuck pour se poser. Et dans tous les autres petits soi, il y a des maisons de handicraft qui sont les devantures des createurs qui fabriquent tous les objets qu’on voit a Chatuchak ou encore a Tokyo, vu de mes propres yeux a Shinjuku. Mais je m’eloigne.

Ce petit coin a pour avantage aussi d’etre pas trop loin du point de depart pour Doi Suthep, ou se trouve un temple tres connu.

Finalement, on pourra quand meme rencontrer des gens issue de la population thai aisee ainsi que des expats. Tout ceci rend hautement plus interessant ce petit coin de calme en comparaison des environs du night bazaar, qui reste une sorte de Khao San de Chiang Mai a mon gout.

Pour se transporter, essayer toujours de choisir un taxi meter. Il en existe a present quelque un a Chiang Mai mais ils sont difficile a trouver. Ce matin, nous avons eu de la chance. Il etait gare pas loin (touristes oblige) et attendait. S’en est suivi une petite promenade de part en part de la ville pour aller du night bazaar jusqu’a Nimanhaemin pour 60 baht alors qu’hier les tuk tuk tuk nous ont charge 60 baht simplement pour traverser le fleuve pratiquement d’une berge a l’autre… Pour rentrer, un autre tuk tuk m’a demande 80 baht pretextant un sens unique et du traffic! J’ai dit 60 et il s’est plie rapidement. A noter que le prix de ce trajet serait de 50 baht selon mon chauffeur de taxi de ce matin. Je concois que c’est possible car a Chiang Mai les taxis commencent a 40 baht. On trouve evidement difficilement un taxi tout le temps, mais une voiture confortable avec de l’air conditionnee revient quand meme moins cher qu’un tuk tuk. Prudence donc.

Et comme je fais bien les choses (Des fois), voici un numero de Taxi:

Mr Swing 08-7183-9831

Mr Mouy 08-9555-7908

Il est possible de louer le vehicule pour la journee pour 1800 baht afin de se promener dans la province de Chiang Mai. L’essence est inclus dans le prix.

Ca peut devenir carrement interessant si on est 3 ou 4.

2 Comments

Filed under Chiang Mai

coucou de Chiang Mai

Coucou,

je vous ecris ce petit poste depuis la Thailande.

Mon frere m’a rejoint pour passer un mois en Thailande. J’ai prit 5 jours de conges. Nous sommes alles directement a Sukhothai. Il ne connait donc pas encore grand chose de la Thailande, a part le petit Shrine qui n’est pas loin de chez moi et que nous pouvons je pense qualifier, a juste titre, le temple des bites.

Nous avons prit l’avions pour Sukhothai. Le vol se passe en ATR avec Bangkok airways. Et bien rien que le vol en avion valait le detour. On survole des rizieres a perte de vue! De l’avion on a vu un paysan labourer son champ avec des buffles et un enorme parasol sur sa charrette pour se proteger du soleil.

L’aeroport de Sukhothai lui meme est magnifique. J’ai prit quelque photo que je partagerais avec tout le monde quand je serais de retour. a Sukhothai, nous avons rencontres 2 jeunes francaises sympathique (Elles se reconnaitront) qui logeait au meme Guest house que nous. Comme on suivant le meme traget aux meme dates, nous avons decide de ne plus nous lacher jusqu’a Chiang Mai.

Cet apres midi nous nous sommes dit au revoir apres notre arrivee a Chiang Mai. Pour changer de la vieille ville que je connais deja, et apprecier autant que mon frere, qui lui decouvre tout, j’ai choisir un quartier que je sais sympathique et a la fois nouveau pour moi. Nous sommes donc pas loin du night bazaar de Chiang Mai et ce soir nous dinons au bord du Mae Ping River dans un restaurant bar qui s’appelle a juste titre, le Riverside. Il y a un live band aussi et on peut danser. L’occasion peut etre de rencontrer quelque jolie fille du Royaume Lanna (des environs de Chiang Mai donc)!

il faudra attendre samedi pour les photos.

A bientot

1 Comment

Filed under Thailande

La Thailande comme hub de developpement IT?

Oui mais sous certaines conditions.

Mon ami Vinalys m’a envoye un questionnaire a propos de ce qu’on voudrais voir change dans Bangkok.

L’une des question est la suivante:

What would be Bangkok best development strategy choice?

et l’une des reponses, la suivante:

regional IT and software development centre

Et oui! Pourquoi pas?

Mais sous certaine condition…

Alors voila. Depuis un an, je fais parti d’un bureau regional de developpement IT base en Thailande.

Nous avons eu beaucoup de travail et ils ont tous ete realise avec succes.

Il  y a quelque probleme toutefois en Thailande et pour reussir, il faut se tenir a quelque principes:

1) La main d’oeuvre qualifiee.

Un des facteurs cle dans la reussite de ce centre de developpement regional est le recrutement. Nous avons recherche des gens avec de l’initiative, capable de communiquer correctement en anglais et capable de poser des problemes et trouver des solutions. Dans un pays ou le kraeng Chai est roi, c’est tres difficile. Il faut s’attendre a une duree d’environ 3 mois pour trouver la perle.

2) Le coaching

Malgre leur capacite d’analyse et de developpement, le niveau reste largement inferieur a ce qu’on pourra trouver en occident. De plus les deadline ne seront pas necessairement respectee. Il faudra donc un suivi tres rapproche de chaque projet a chaque etape de son implementation.

De plus, d’autres competences importante necessaire au travail a distance comme une communication claire, ne sont pas toujours au rendez vous. Il faut former et coacher a ce niveau la aussi.

Au final, il n’y a pas de centre regional s’il n’y a pas un coaching par un staff etranger. Un centre de competence 100% thai n’est pour moi pas viable. La politique d’auto suffisance soutenue par le gouvernement Thai est en tout point intenable.

3) Une bonne politique de Ressources Humaines.

Le prix annonce d’un developpeur en Thailande tourne autour de 30000 baht.

Il faut mettre la barre un peu moins que 2 fois plus haut pour enfin voir arriver des gens vraiment competent.

Au prix normal du marche, il n’y a que des gens qui savent ecrire une application, mais sans methodologie, sans capacite d’analyse, de communication etc… C’est de l’argent perdu parce qu’ils quitteront la compagnie rapidement, leurs applications seront mal concus, la prise en main par une prochaine recrue quasi impossible car pas ou peu/mal documentee.

4) Des gens competent en face.

Pour pouvoir faire un bon projet, il faut de bons pre requis et une excellente communication entre les 2 pays concernes. Le dernier facteur cle est l’existence de ces personnes dans les Business Units avec qui on travail, essentiellement en Chine et au Japon. Sans cette personne en face, le projet va patiner et le resultat sera mediocre.

Pourquoi la Thailande quand on a un mammouth Indien a cote?

Le premier facteur est le prix. L’Inde n’est pas cher pour le marche Europeen ou pour le Japon, mais pour le reste de l’Asie c’est extremement prohibitif. De ce point de vue, la Thailande qui chercherait a se placer comme un hub regional est, je pense, une bonne idee. Il va leur falloir polir leur anglais par contre et pas que les Thais!

Le deuxieme facteur quant a la creation d’un hub regional pour nous a ete la presence d’une structure deja existante. Sans notre societe en Thailande et surtout sans les competences deja existante (A savoir 2 etrangers), il n’y aurait pas eu de centre de developpement regional.

Donc un hub de developpement IT regional en Thailande?

Comme dirait Hassan Sehef dans le sketch des nuls, “C’est possible.”

5 Comments

Filed under Thailand, Thailande

Dites le avec des fleurs

Aujourd’hui une collegue de bureau se plains.

“aaah. mais qu’est ce que c’est que ca! Pourquoi elle fait ca!” *grogne* *grogne*

Apres avoir demande: “Mais pourquoi tu te plains?”

“Elle mets des fleurs devant moi” (La collegue assise en face).

“Mais c’est sympa non? Tu preferes voir les rideaux gris ou quoi?”

“Oui! Mais les fleurs c’est ce qu’on donne aux morts!”

“Moi les fleurs c’est ce que je donne aux gens que j’aime”

4 Comments

Filed under Thailande

Du fromage, des fraises et du chocolat

Qu’est ce que ca peut bien avoir en commun!

 Mais une fondue pardi!

Ce soir je suis alle manger une fondue au fromage suivie d’une fondue au chocolat avec mon eternel compagnon de table Herve.

En fait c’etait pour lui rendre service parce que aller chez les hommes fleurs et se faire des astiquots tous les midi ca va plaire un moment mais pas longtemps!

Sinon, comme de temps en temps, je suis au bureau et je me prepare pour une mise a jour applicative sur un systeme critique. Le bon cote de l’histoire c’est que j’ai ma demi journee apres… Mais en general je vais bosser avant parce que bon.

Et pour finir, je caresse toujours l’idee de m’offrir un Mac Book Pro sous peu. Le principe est simple, comme je vais bientot devoir demenager, que ce soit a l’ile Maurice ou a Tokyo (J’attend toujours une reponse), invariablement, je vais devoir laisser ma machine de guerre derriere moi. Hors, comme les prix sont a present competitifs face aux laptops… Ya plus photos!

Bon finalement il y avait plus que du fromage du chocolat et des fraises dans ce poste.

2 Comments

Filed under Thailand