Stress chronique ? Envolé. Les plages de Phuket…

Peu importe la mauvaise journée que vous avez passé. Il est des choses dans la vie qui vous réconfortent immédiatement : une glace au chocolat et une balade sur la plage en font partie. Il y a un je-ne-sais-quoi d’immédiatement relaxant dans l’eau tiède qui caresse vos pieds et le sable qui s’écoule entre vos orteils. Et il existe peu d’endroits sur terre comme l’île de Phuket en Thaïlande où l’on peut apprécier ce je-ne-sais-quoi…

Posée sur l’écrin qu’est la mer d’Andaman, Phuket est la perle de la Thaïlande. Cette magnifique île méridionale s’est désormais remis des blessures que lui avait infligées le tsunami, fin décembre 2004. Les touristes reviennent pour profiter de ses eaux claires et de ses plages, de son hospitalité, de sa cuisine épicée et de son superbe climat.

Phuket est bordée de plages dont les plus populaires, tournées vers l’ouest, font face à la mer d’Andaman. Mai Khao et Nai Yang sont situées à l’extrême nord-ouest de l’île. Elles constituent une alternative plus sereine et moins développée à Patong et aux plages du sud où la fête ne s’arrête jamais. Les plages de Surin, de Kamala et de Bang Tao, immaculées, se trouvent juste au nord de Patong (au dessous de Nai Yang). C’est ici que vous trouverez le légendaire sable blanc, les complexes hôteliers luxueux parmi les hôtels à Patong, et quelques-unes les eaux les plus bleues. Vers le sud s’étend Patong avec ses eaux calmes, son sable crème et ses myriades de bars, de restaurants, de tailleurs et de clubs. Les fêtes qui animent l’ouest de Patong se font plus discrètes au fur et à mesure que vous allez vers le sud, au-delà de Karon, de Kata, de Kata Noi et, enfin, des temples de Nai Harn. Karon, Kata et Kata Noi disposent des mêmes installations que Patong, la circulation incessante en moins. Aussi calmes que belles, ces trois plages occidentales ne s’endorment pas pour autant et sont en train de devenir de populaires alternatives à Patong, la festive.

Les plages connues attirent les foules avec raison. Le sable y est fin, la température de l’eau y est parfaite, elles sont facilement accessibles et tout le monde semble décontracté et souriant. Pourtant ce sont les plus reculées, celles à l’écart des sentiers battus, qui vous laisseront sans voix. Les plages de Paradise, d’Emerald et de Nai Thong comptent parmi ces dernières et ce sont elles que finalement vous préférerez. Loin des foules, ce sera juste vous, le sable, le surf, la plongée et la détente totale.

Phuket est à seulement une heure de vol de Bangkok mais semble se trouver dans une autre dimension. Bangkok, célèbre pour ses trottoirs trépidants et ses bouchons, est à des années-lumière de la décontraction des plages et des hôtels à Phuket. Tandis que vous êtes assis devant votre écran, le cou et le dos douloureux, les yeux larmoyants d’avoir trop regardé votre ordinateur, pensez aux plages de Phuket, aux moments merveilleux que vous y avez passés et comme ce serait chouette d’y retourner… Et réservez votre prochain séjour…

3 Comments

Filed under Thailande

3 responses to “Stress chronique ? Envolé. Les plages de Phuket…

  1. Fabrice

    Trop de monde, trop cher (3x plus que BKK) mais splendide. Essaye Ko Kut or Ko Chang, ça en vaut la peine.

  2. Ça va faire trois ans que j’habite a Phuket (Mai khao, au nord de l’ile) et pourtant je ne vais presque jamais a la plage. Je sais vraiment pas la chance que j’ai. Le pire c’est que je suis persuadée que ca va me manquer quand je reviendrai en France.

  3. Heureusement qu’il reste encore des coins tranquilles et isolés sur l’île !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s